La douleur de l'accouchement

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  AnneRose le Mer 30 Juil - 17:37

Envoie-lui un texto aussi, elle te dira! c'est comme ça qu'elle m'a confirmé que je pouvais venir la voir.

_________________
Anne-Rose
http://lecorpsenaccord.over-blog.com/
avatar
AnneRose
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 44
Localisation : Villematier(31)

Voir le profil de l'utilisateur http://lecorpsenaccord.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  AnneRose le Dim 3 Aoû - 17:36

Pour en revenir à la douleur de l'accouchement, voici deux liens très intéressants :

http://www.naissancedivine.org/Vivante/recursos_archivos/excerpt%20Decadence.htm

http://avancer.canalblog.com/archives/2008/03/30/8536843.html

_________________
Anne-Rose
http://lecorpsenaccord.over-blog.com/
avatar
AnneRose
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 44
Localisation : Villematier(31)

Voir le profil de l'utilisateur http://lecorpsenaccord.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

naissance de Clémence

Message  Anne Cé le Lun 4 Aoû - 17:43

Bonjour !

Comme Anne-Rose vous l'a annoncé, notre petite Clémence est née mardi 29 juillet, à 1 heure du matin.
Au terme d'une grossesse sereine et heureuse, nous nous sommes rencontrées à travers un voyage extraordinaire. Nous avons vécu une très belle naissance, c'était un moment à la fois intime et intense, et rempli d'émotion !
Et maintenant nous faisons doucement connaissance.

Pour en revenir au thème de la discussion initiale, j'aurai beaucoup de choses à partager maintenant. Je vais essayer de mettre quelques mots par écrit dans les jours qui viennent.

à très bientôt !


PS : Algrid (et les autres aussi) ne sois pas timide !! les textos ou les mails ne dérangent jamais, et mon portable reste sur vibreur ce qui me permet de ne pas l'entendre si je ne le souhaite pas...
avatar
Anne Cé

Messages : 35
Date d'inscription : 27/06/2008
Age : 37
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://vermicel.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  AnneRose le Mar 5 Aoû - 10:28

Coucou Anne-Cé, bon retour parmi nous ;-)
Plein de bisous pour toi et ta petite fée sunny flower

_________________
Anne-Rose
http://lecorpsenaccord.over-blog.com/
avatar
AnneRose
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 44
Localisation : Villematier(31)

Voir le profil de l'utilisateur http://lecorpsenaccord.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

la douleur de l'accouchement

Message  Anne Cé le Jeu 4 Sep - 12:45

J'avais dit que je reviendrai sur cette discussion une fois que j'aurai accouché...

Avec un peu de recul maintenant, je dirais qu'il y a une notion essentielle qui nous aide à vivre les douleurs de l'accouchement : la confiance ! Et son opposé, la peur, qui peut nous bloquer.
J'ai l'impression d'énoncer une évidence mais c'est vraiment quelque chose que j'ai ressenti fortement à quelques jours de la naissance...

Pendant ma grossesse, j'ai profité de quelques lectures, je citerai ici deux livres qui m'ont beaucoup apporté sur cette question de l'accouchement et de la douleur : "Vivre sa grossesse et son accouchement" (Isabelle Brabant) avec entre autre un chapitre entier consacré à la douleur ("réflexion sur la douleur, le courage et la tendresse") qui est extraordinaire et que j'ai relu au début du travail alors que mes contractions démarraient et "L'attente sacrée, 9 mois pour donner la vie" de Martine Texier (dont on a parlé dans un autre sujet).
J'ai vécu une grossesse très sereine, j'ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment, d'être suivie et accompagnée par deux sage-femmes super et d'avoir choisi une maternité avec une politique d'accouchement très respectueuse. Tout naturellement, j'ai continué à garder cette sérénité à l'approche de l'accouchement, ce qui n'empêchait pas de ressentir une petite appréhension parfois malgré tout, mais globalement je faisais confiance à mon corps...

Et puis, j'ai reçu un coup de téléphone d'une amie, qui avait accouché la semaine précédente (dans une autre région). Après m'avoir donné des nouvelles du bébé, elle a commencé à me parler un peu de son accouchement, de son vécu, mais très vite ça a dérivé sur la « péridurale magique » et elle a cru bon de me donner quelques « bons conseils ». J'ai eu le malheur de lui dire « a priori je veux essayer de faire sans, mais je verrai bien comment ça se passe », ce qui a déclenché chez elle un flot de paroles, qui m'ont envahie dans un premier temps puis carrément agressée. Elle a commencé par « on voit que tu ne sais pas encore de quoi tu parles », pour finir (malgré mes tentatives pour changer de sujet) sur « je ne comprends pas les femmes qui refusent la péridurale, faut vraiment être maso ».
Je lui en ai beaucoup voulu sur le moment, parce que j’en suis ressortie d’abord très énervée, puis j'ai commencé à douter, à m'inquiéter, à me poser des questions, à penser « si tu n'y arrives pas, elle viendra te dire "tu vois, je te l'avais bien dit"... »

Heureusement la confiance est revenue : je m'étais replongée dans mes livres, et surtout j'ai eu la visite de quelques amies, pour un blessing-way, et leur présence pour moi, leurs mots, les récits de leurs accouchements m'ont rendu confiance et sérénité.

Alors, je ne vais pas dire que je n'ai pas eu mal au cours de cet accouchement. Mais je n'ai jamais eu plus mal que mon corps n'était capable de supporter ; la douleur que j'ai ressentie avait un sens : j'ai toujours gardé à l'esprit que à chacune des contractions était un pas de plus vers la rencontre avec mon bébé.
Tout le temps où j'étais à la maison, je me suis efforcée de bien rester dans le moment présent, de prendre les contractions l’une après l’autre sans penser à la suivante. Le fait de rester active m'a bien aidée en cela : quand les contractions ont commencé je n'avais pas encore fait ma valise, il m’a bien fallu m’y mettre et ça m'a occupée une bonne partie de l'après-midi.
Ensuite, une fois à la maternité, j’étais toujours dans le même état d’esprit et même si je n’étais plus chez moi, finalement peu importe l’endroit, j’avais toujours cette confiance : confiance en moi et confiance dans les personnes (mon mari, la sage-femme) qui m’entouraient ou plutôt qui m’ont apporté leur soutien, car c'était bien plus qu'une simple présence. (paroles rassurantes et encourageantes, massages du dos…)

Cette confiance nous a permis à tous les trois (Clémence, mon mari et moi) de vivre une belle naissance. une naissance naturelle, ordinaire, et pour nous une si extraordinaire aventure !
avatar
Anne Cé

Messages : 35
Date d'inscription : 27/06/2008
Age : 37
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://vermicel.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Invité le Jeu 4 Sep - 21:32

Merci pour ce beau témoignage sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  AnneRose le Lun 8 Sep - 16:40

Me revoilà Wink
Charlotte est née dimanche 31 aout, un accouchement génial! je reviendrai vous parler de mon rapport à la douleur lors de cet accouchement très bientôt, promis Wink

_________________
Anne-Rose
http://lecorpsenaccord.over-blog.com/
avatar
AnneRose
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 44
Localisation : Villematier(31)

Voir le profil de l'utilisateur http://lecorpsenaccord.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  AnneRose le Sam 20 Sep - 10:04

J'ai enfin un moment, je me lance!

Alors bien sûr je ne vais pas dire que je n'ai pas eu mal lors de ce troisième accouchement, mais contrairement aux deux précédents, je n'ai pas gardé d'empreinte de cette douleur dans les jours qui ont suivi, je ne l'ai vécu qu'au moment présent, et dès que j'ai porté mon regard sur ce que je venais de vivre, cette douleur a pris tellement de sens que je ne pouvais plus la voir autrement que positive et la remercier de m'avoir guidée.
Car cette douleur m'a amené à bouger, changer de position, émettre des sons, des cri, et me faire masser(merci à la sage-femme!).
C'est la douleur qui m'a fait marcher pendant le monitoring, c'est elle qui m'a fait appeler la sage-femme au bout d'un quart d'heure en lui demandant sa complète disponibilité à partir de ce moment, c'est la douleur qui m'a fait m'installer à quatre pattes sur le lit, en appui sur le gros ballon, tambouriner dedans(ça résonne et émet des vibrations, ça me faisait du bien...), c'est encore elle qui m'a fait émettre des sons, sans me poser la question de savoir lesquels, mais ces sons m'aidaient c'est certain!
Et puis c'est la douleur qui m'a fait sauter du lit comme un cabri pour me planter debout, les mains en appui sur les accoudoirs du fauteuil présent dans la chambre,et c'est encore elle qui m'a fait encourager mon bébé, puis crier une dernière fois, un cri libérateur : "j'ai maaaaaaaaaaal", cri dont le AAAAAAAAAAA m'a littéralement "ouverte" pour laisser descendre mon bébé, c'était magique!
Et à la minute où mon bébé a glissé hors de moi la douleur s'est évanouie laissant place à un immense soulagement, je dirais même plaisir, ce moment où toutes les tensions si extrêmes dans le corps se relâchent, oui, c'était du plaisir.

Et pourtant à plusieurs moment mon mental se décentrait, je m'entendais penser:"Pu****** ça fait mal, ça n'a donc servi à rien tout ce cheminement par rapport au corps et à la douleur....ça recommence encore..." mais ces pensées étaient décentrées, reliées au passé, et n'empêchaient en rien mon corps de faire parfaitement les choses au moment présent, c'est assez bizarre quand j'y pense, un peu comme si j'étais "deux", mon mental décentré d'un côté, et mon corps parfaitement instinctif et centré de l'autre.

Cette expérience était intense, je suis comme "portée", "boostée", "rechargée" d'énergie à chaque fois que j'y repense ou que j'en reparle, merci la vie! sunny sunny sunny

_________________
Anne-Rose
http://lecorpsenaccord.over-blog.com/
avatar
AnneRose
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 44
Localisation : Villematier(31)

Voir le profil de l'utilisateur http://lecorpsenaccord.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Invité le Mar 23 Sep - 22:23

Anne-Rose, j´ai toujours un grand plaisir de te lire et je suis ravie que ton accouchement c´est passé de cette façon.
Je suis très peu devant l´ordinateur (sauf pour mes recherche de chaussures appropriées pour Leelou) et je n´ai pas lu ton message avant.
Bisous à vous 5 I love you I love you I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  claire le Mer 22 Oct - 23:31

En lisant les différents posts de ce thème je me suis un peu retrouvée dans chacune des expériences
voilà de mon expérience de la douleur et de l'accouchement:
Pendant la grossesse de Luna , je n'avais pas peur de la douleur physique de l'accouchement, pour moi elle était nécessaire et j'étais plutôt sereine ( ou naive). Lors de l'accouchement j'étais dans ma bulle et acceptais la douleur sans trop de difficulté, je pensais que j'allais être accompagnée naturellement par "le corps medical". ERREUR...et Avec le recul je m'étais pas assez préparer à affirmer mes besoins et mes désirs dans ce moment là. La péridurale m'a donc été présentée comme obligatoire après 6 heures de travail et j'ai alors été dépossédée de cet accouchement car clouée au lit . L'obstétricien n'a ensuite pas fait dans la dentelle ( épisio non prévenue) et n'a vu qu'une patiente et non une Femme mettant au monde (oui je n'attendais rien du corps médical j' avais entièrement confiance en mon bébé et en moi pour accoucher) Pour cette première expérience , je pense que je n'avais pas mesuré à quel point la médecine pouvait être inhumaine... Je rejoins ALgrid sur le fait que pour moi la douleur psychologique est bien plus difficile à supporter que la douleur physique. Oui aujourd'hui je compare l'attitude de cet obstétricien à celui d'un violeur en tous cas les dégâts occasionnés psychologiquement ont été très forts. Point positif, cette expérience m'a rapidement orientée vers une éducation non violente pour ma fille afin qu'elle ait les outils pour s'affirmer et être connectée à elle même dans une situation comme un accouchement ...

bref j'avoue qu' envisager une deuxième grossesse m'a demandé du temps et il a fallu que j'apprenne l'existence d'une structure comme Lavaur pour franchir le pas !
Le pas franchi, je pensais avoir "digérer la première expérience" mais lors de la deuxième grossesse j'ai ressenti un fort besoin d'aller jusqu'au bout de la première histoire en demandant mon dossier médical de l'accouchement pour comprendre quelle logique protocolaire m'avait été appliquée.
D'autre part,j' ai i suivi une vraie préparation à la naissance (merci Isabelle), me suis penchée sur la physiologie de l'accouchement grâce notamment au livre d'isabelle BRABANT et ai essayé de travailler sur le lâcher prise et la respiration avec le yoga et la gym prénatale ( merci Michèle LAVEDAN et Anne-Rose)
voili voilà et ce qui devait arriver arriva ...
Ma boîte à outils bien remplie, petit Django a été accueilli dans l'intimité par une maman fière d'avoir vécue son accouchement et heureuse du chemin parcouru. J'ai du mal à dire que j'ai souffert car j'avais une vision positive du travail qui s'accomplissait en moi. J'ai pu rester seule avec le papa tout le long du travail. Il m'a soutenu et accompagné
J'ai profité pleinement de ma mobilité et du banc dans la cour ensoleillée de la maternité. j'ai senti bébé s'engager sur une contraction, nous sommes alors allés en salle d'accouchement.La sage femme a su être juste présente. J'ai encouragé mon bébé pour ce dernier sprint et j'ai pu l'attraper voilà il était né et personne ne nous a séparé...
J'ai eu la volonté de regagner notre chambre en marchant DEBOUT !!!!!!!!!
Very Happy

claire

Messages : 3
Date d'inscription : 22/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  sophy le Jeu 23 Oct - 15:36

Bonjour,

Beau témoignages riches et pleins d'émotions, pour celles que cela interresse d'en lire d'autre, je vous transmet dés que je peux, les coordonnées d'une maman (christel) qui travaille dèja depuis moment sur un recueil de témoignages d'accouchements ; je la recontacte et vous tiens au courant.
biz

sophy

Messages : 10
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 48
Localisation : Monbrun

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Invité le Dim 26 Oct - 9:58

oui, beau témoignage, merci Claire sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  sfyah le Lun 10 Nov - 17:43

Bonjour à toutes,
Voilà je me jette à l'eau, quand j'ai decouvert ce forum cette discussion m'a donnée très envie de partager le récit de la naissance de mon deuxiéme petit garçon né cette été, pour moi ça à était un réel dépassement de moi et un grand travail de préparation pour prendre la douleur comme alliée.
Pour mon premier enfant, l'équipe médicale ne m'avait pas soutenues du tout et m'avait presque forcé à prendre la péridurale, encore maintenant je regrette .

Mélio est né deux jours aprés terme:
Nous sommes restés allongés côte à côte chacun avec une bd en commençant à compter les contractions qui me prenaient dans les reins et le ventre.
Je me souviens les avoir accueillies le sourire jusqu’aux oreilles, ça y est ça venait avant qu’on me parle de déclenchement. JOIE !!!
Ma mère n’arrivait pas à dormir et Ulysse se réveillait souvent. Il a pleuré et je suis allée lui expliquer qu’on allait partir à l’hôpital. Il tapait dans son sommeil et pleurait.
Avec M., voyant les contractions se rapprocher, on a décidé de partir.
On est parti à pied vers 1h30 du matin. Superbe promenade d’une demi heure dans les rues toulousaines. C’étais superbe car il n’y avait personne, il faisait bon on est passé par un pont qui surplombe la Garonne sous la lune presque pleine.
On sent le travail avancer ; à chaque contraction, M. m’entraîne à sortir des sons graves.
Et nous avons « chanté » comme ça, bras dessus - bras dessous jusqu’à la maternité.
Arrivé là tout étais calme, maternité vide.
Un sage-femme nous accueille gentiment.
Il me met le monitoring et m’examine, je suis ouverte à 3,4 doigts et je contracte bien.
Le bébé va bien.
Nous continuons à émettre des sons pour passer les contractions, ça m’aide à rester connecté à mon bébé et à rester dans l’instant.
Le sage-femme me propose un ballon pour m’assoire, les contractions passent mieux, je fais danser mon bassin sur le ballon.
Assise sur le ballon, la poche des eaux se rompt d’un coup, il y en a partout.
Je demande à aller dans la baignoire, on y va, je rentre dans un bain bien chaud.
Les contractions sont de plus en plus intenses mais mieux supportées grâce à l’eau chaude.
A chacune d’elle, je me rappelle mes lectures (Isabelle Brabant..), les récits de mes amies… je me connecte à mon bébé, j’accepte de m’ouvrir toujours davantage.
M. m’aide beaucoup, il continue à faire des sons pour m’y inciter, il m’éponge le visage avec un linge froid.
Au bout d’un moment, peut-être une heure, je ne supporte plus la chaleur du bain, j’ai des fourmis partout, dans les jambes, les bras, le visage.
Le sage-femme est très discret. A chaque fois qu’il rompt notre intimité, il ne reste pas longtemps, on est respectés, on est très fortement ensemble.
Je sors du bain, il m’examine, je suis à 6-7 doigts mais mon col est tonique donc ce sera peut- être un peu long, il me dit de laisser descendre mon bébé.
Je ne veux pas m’habiller, je m’enroule d’un drap, je meurs de chaud, heureusement, M. me rafraîchit avec un linge mouillé.
J’essaye de marcher mais je ne peux pas bouger autant, je retourne sur le ballon, c’est parfait.
Je bascule doucement mon bassin, je sens de plus en plus la tête de mon bébé descendre, je sens mes os.
Je pense à accepter de m’ouvrir.
Le s-f me propose d’aller en salle de naissance où il y a une barre pour se suspendre.
Il nous demande d’attendre qu’il revienne et là, une violente contraction me submerge, j’ai envie de pousser, je m’accroche à M. en criant. Je dis que je veux rester là.
Quand elle passe, je monte sur le lit et me tiens au bout du lit, accroupie.
Une deuxième encore plus forte que la première. M. est devant moi, je l’agrippe et lui mords l’épaule en hurlant le plus fort que je peux, j’ai mal. Je hurle que je n’y arriverai jamais, que je ne veux pas.
Je suis totalement envahie par cette douleur, il faut que je pousse.
Le sage-femme me pose la main sur l’épaule et me rappelle doucement que maintenant il faut pousser.
Il me dit de m’assoire puis m’allonge sur le dos, j’ai les jambes très écartées, je suis presque accroupie et je pousse, ça brûle.
J’ai les yeux fermés et je pousse en soufflant.
M. me parle, m’encourage.
J’ai l’impression que la tête est sortie mais pas encore.
Je touche, la tête commence à sortir on peut la voir.
Le s-f passe ses doigts à l’intérieur ça me brûle j’ai mal.
Il faut encore pousser et, ça y est, la tête est sortie, j’attrape mon bébé, je le prends sur mon ventre. Dans ma main, je sens ses testicules, c’est un garçon.
Il est beau !
ON A REUSSI !
Une fois que le cordon s’arrête de battre, M. le coupe et j’expulse le placenta.
Le temps de reprendre nos esprits et on part en salle de naissance.
Là il m’ausculte, je ne suis pas du tout déchirée, juste de légères enrayures.
Mélio est magnifique, il a les cheveux noirs.
Il tête un peu puis M. l’emmène.
Ils reviennent quelques minutes plus tard 4.310 et 51 cm.
Je reprend Mélio et il tête longuement.
Je ne me croyais pas capable d’accomplir cette naissance sans aide médicale, je me sens fière de moi, j’avais beaucoup travailler sur moi pour m’y préparer.
On est heureux et crevé.

Sophie

sfyah

Messages : 6
Date d'inscription : 07/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  AnneRose le Lun 10 Nov - 19:03

Merci Sophie pour ce partage Smile
Je me retrouve aussi dans cette fierté d'avoir "dépassé" la douleur, c'est vraiment une expérience qui m'a fait découvrir en moi des forces et des ressources au delà de ce dont je me serais crue capable, après ça plus rien n'est pareil, hein?!

_________________
Anne-Rose
http://lecorpsenaccord.over-blog.com/
avatar
AnneRose
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 44
Localisation : Villematier(31)

Voir le profil de l'utilisateur http://lecorpsenaccord.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Invité le Lun 10 Nov - 23:26

whaou, j´ai beaucoup aimé ton témoignage, merci flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  sfyah le Mar 11 Nov - 2:22

Je suis d'accord avec toi Anne-Rose, plus rien n'est pareil, déjà aprés la naissance d'Ulysse j'ai énormement changée autant mon corps que mon être, j'ai grandi je pense.
Et aprés celle de Mélio je pense aussi que petit à petit je vais encore me transformer en une différente "moi".
Je sais pas si je suis trop clair car fatiguée mais ces moments si précieux de ma vie mon profondément marquée, je suis née également, mon corps n'est plus le même et en tout cas aprés la naissance de mon premier, je ne sais pas encore pour le second changement car je suis encore trop dans l'accouchement, mais je crois que je prefères ce que je deviens. Enfin j'espére!
Sophie

sfyah

Messages : 6
Date d'inscription : 07/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Géraldine le Lun 26 Jan - 17:29

Merci à vous toutes pour vos récits!!! Je ne me lasse pas de lire de nouveaux récits qui me font replonger dans l'intensité et le bonheur que la naissance d'Ysaline m'a procuré!!!
Je pense comme vous toutes que la douleur psychique est bien pire que la douleur physique... c'est en tous cas ce que j'ai constaté en comparant mes deux accouchements!!!

Géraldine

Messages : 2
Date d'inscription : 26/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Algrid le Dim 10 Mai - 20:04

Wahouou !!! Ces témoignages sont magnifiques !!

Algrid

Messages : 37
Date d'inscription : 30/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douleur de l'accouchement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum